qu'est-ce qui vous agrippe chez Campbell ?

Bienvenu(e) sur le forum en langue française consacré à Joseph Campbell et à son oeuvre. Si vous voulez en savoir plus sur les mythes
collectifs, ou sur votre mythe personnel, venez explorer et contribuer aux articles de ce forum.

Moderator: laureline

Locked
laureline
Working Associate
Posts: 31
Joined: Mon May 12, 2008 11:08 pm

qu'est-ce qui vous agrippe chez Campbell ?

Post by laureline » Mon Feb 23, 2009 6:34 pm

Pour rebondir sur les propos de Cédric racontant sa découverte des livres de Campbell, j'aimerais poser cette question à tous les lecteurs-contributeurs de ce site : qu'est-ce qui vous interpelle personnellement dans les idées de Campbell ?

Je crois qu'il nous touche tous pour des raisons un peu différentes, et c'est ce qui le rend si passionnant et vaste. Dans mon cas, j'ai été frappée par la manière dont Campbell rend de nouveau vivant des images mythologiques en les observant aussi bien dans le passé que dans le monde moderne, j'ai eu la sensation d'être reconnectée à des histoires-clefs pour mieux comprendre ma vie et le monde qui m'entoure. C'est aussi un grand Sage, je repense souvent à ses paroles dans des moments très quotidiens de difficultés ou de blocage, et il ouvre de nouveaux chemins pour la pensée, y compris sur un plan très spirituel.

J'ai surtout adoré "Pathways to bliss", c'est un recueil de ses conférences retranscrites vers la fin de sa vie. Il se propose de faire un lien entre le scénario de la quête héroique et la vie personnelle de chacun en réexpliquant les fonctions du mythe, les apports théoriques du psychanalyste Jung, et les étapes traversées par le héros dans les récits. A partir de cette matière, il propose de trouver dans chacune de nos vies le scénario qui nous guide, le mythe ou les symboles mythologiques qui nous soutiennent afin d'accorder notre vie avec ce mythe, et de faire alors pleinement "l'expérience d'être vivant". Il donne une sorte de "méthode" pour essayer de se libérer des peurs, des doutes ou de ce que la société fait peser sur soi, pour réaliser ce qui est le "bliss" à nos yeux, au lieu de s'en remettre à des mythologies déjà existantes.

Et vous ? Qu'est-ce qui vous agrippe chez Campbell ?

Merci d'avance pour la réponse de chacun !
Last edited by laureline on Sun Mar 01, 2009 8:34 pm, edited 1 time in total.
Ercan Arisoy
Working Associate
Posts: 75
Joined: Sun Oct 19, 2008 8:39 pm
Location: City of Dallas, TX (when I'm not travelling in Europe or elsewhere)
Contact:

Post by Ercan Arisoy » Tue Feb 24, 2009 5:23 pm

Je faisais du Yoga mais il y avait quelque chose qui manquait et je ne pouvais déterminer
ce qui n'allait pas. Il y avait une barriere intellectuelle et c'est grace a Joseph Campbell que j'ai découvert comment faut-il interpreter les mythes pour harmoniser un peu mon intellect avec l'experience transcendentale. Merci. Ercan
laureline
Working Associate
Posts: 31
Joined: Mon May 12, 2008 11:08 pm

un coiffeur campbellien

Post by laureline » Sun Mar 01, 2009 4:04 pm

Merci pour ta réponse ! Oui, c'est une chose qui me frappe chez Campbell aussi, son art pour créer des ponts entre différents domaines essentiels qui semblaient jusqu'ici complètement séparés. J'ai discuté avec un coiffeur américain la semaine dernière, que je venais de rencontrer et au botu de quelques minutes, nous parlions de Campbell ! Il m'a expliqué avec passion sa découverte de Campbell alors qu'il venait de perdre sa femme (d'un cancer) et s'enfonçait dans la dépression. C'était à l'époque de la diffusion des émissions avec Bill Moyers. Il a été si interpellé par sa parole que ça l'a aidé à sortir de la souffrance. Alors qu'il n'avait jusque là pas fait d'études et ne lisait pas (il était maçon avant d'être coiffeur, et également drummer professionnel), il s'est inscrit à des cours par dvd que je recommande parce qu'ils sont géniaux (c'est en anglais, c'est www.thegreatcourses.com ; les grands professeurs du monde entier sont filmés dans leur domaine). Avec l'aide des livres de Campbell, il s'est crée progressivement une bibliothèque géante de philosophes, mythes du monde entier, gnostiques du sud de la France. Je lui ai demandé (en américain) :
_ Mais qu'est-ce qui a provoqué ce déclic quand vous avez écouté Campbell ?
_ Il montrait qu'un mythe d'Amérique du Nord était le même qu'un mythe oriental ou que celui des esquimos. Une même fond les reliait.

Sa réponse enthousiaste m'a fait mieux comprendre aussi ce que je ressentais : quand on a la sensation d'être dispersé, Campbell rassemble. Quand on est bloqué dans une impasse, il ouvre des portes par son savoir. Il parvient à réunir des mythes passés et présents en termes temporels, et l'ensemble des cultures en terme spatiaux, sans parler des portes qu'il réouvre sur le mystérieux et transcendant. Cela donne à sa vision cette puissance quasi mystique d'union à l'Autre, si radicalement différent qu'il paraît être. Et on se sent tout à coup avec la capacité de faire des liens aussi entre nos différentes activités, passions... là où on éprouvait un manque.

Laureline
Last edited by laureline on Mon Mar 02, 2009 4:05 pm, edited 1 time in total.
Achak
Associate
Posts: 1
Joined: Mon Mar 02, 2009 7:19 am
Location: South of the North Pole

Pertinente Cohésion

Post by Achak » Mon Mar 02, 2009 7:49 am

Salutations,

Adepte du syncrétisme Autochtone, Occidental et Oriental, je fut immédiatement attentif aux propos de M. Campbell.

Sa pertinente cohésion est tout simplement flagrante.

Et c'est en identifiant des "Voies de Gouvernances' que je le découvre vraiment.

Un gros merci pour ce site et ses forums.

Achak
roselend
Associate
Posts: 1
Joined: Thu Sep 09, 2010 9:40 am
Location: FRANCE

Post by roselend » Thu Sep 09, 2010 9:47 am

J'ai découuvert son travail en fac alors que je faisais un DESS à 40 ans. Son travail sur le "hero's journey" nous a été présenté ainsi que le travail sur la myhtologie du conte populaire écrit par un russe dont j'ai oublié le nom. Etant professeur je pense que nos élèves devraient tous être des héros à la recherche du savoir, qui leur permettra de changer :idea:
soifrane
Associate
Posts: 5
Joined: Sun Oct 24, 2010 2:37 pm
Location: France

métaphore

Post by soifrane » Sun Oct 24, 2010 4:36 pm

J'ai découvert Campbell dans une longue série d'études persos suite à 2 malheureuses et fécondes expériences de vie monastique contemplative (le grand silence...). Je me suis retrouvé face à d'insurmontables difficultés de croyance en des mythes (je résume). Campbell m'a donné le clé: "God is a metaphor"... so simple: trop fort! Encore fallait-il le découvrir!
soifrane
Associate
Posts: 5
Joined: Sun Oct 24, 2010 2:37 pm
Location: France

Post by soifrane » Sun Oct 24, 2010 4:40 pm

EN PLUS Il m'a mis face à mon humanité, face à ma responsabilité : Lève-toi et marche/laisse tes béquilles/tes idoles.
laureline
Working Associate
Posts: 31
Joined: Mon May 12, 2008 11:08 pm

réponses

Post by laureline » Wed Jan 19, 2011 9:31 am

Merci pour ces réponses passionnantes ! Ayant enseigné plusieurs années, je suis aussi convaincue que les élèves peuvent devenir ces héros en quête de la connaissance tout en développant comme l'écrivait René Char, leur "étrangeté légitime"...

et d'accord aussi sur un plan personnel avec cette vision de Campbell qui nous réconcilie finalement avec une recherche de transcendance délivrée des dogmes. Il disait aussi avoir souvent reçu des témoignages de ses élèves qui au lieu d'être éloignés de leur foi diverse (chrétienne, juive musulmane, indhouiste...) se sentaient au contraire en meilleur accord avec celle-ci après avoir pu considérer leurs textes sacrés comme des métaphores, et s'être ouverts aux autres symboles universels. Je traduis de son entretien en anglais avec Toms :

“vous voyez quand il y a un motif comme celui de la vierge qui enfante, qui apparaît dans les mythologies des indiens d'Amérique, dans la mythologie grecque, et d’autres, cela devient évident que la vierge qui enfante n'est pas reliée à un évènement historique en particulier. C'est à un évènement spirituel que cela se réfère - même dans la tradition chrétienne. L'un après l'autre, ces motifs deviennent spiritualisés au lieu d'être historiques. Et la chose intéressante, c'est qu'au lieu de perdre sa foi, une personne la regagne.” (Toms, p.82).
Locked