Morceaux choisis extraits de "Puissance du mythe"

Bienvenu(e) sur le forum en langue française consacré à Joseph Campbell et à son oeuvre. Si vous voulez en savoir plus sur les mythes
collectifs, ou sur votre mythe personnel, venez explorer et contribuer aux articles de ce forum.

Moderator: laureline

Locked
laureline
Working Associate
Posts: 31
Joined: Mon May 12, 2008 11:08 pm

Morceaux choisis extraits de "Puissance du mythe"

Post by laureline » Sun Mar 01, 2009 8:13 pm

"Puissance du mythe", émissions originellement diffusées sur PBS en 1988, extraits issus de l'ancienne retransciption-traduction française, en collection "J'ai Lu" :

"L'individu doit trouver dans les mythes l'aspect qui concerne sa propre vie" (PM, p.70)

Joseph Campbell compare aussi les mythes à des logiciels d'ordinateur : “chaque religion est une sorte de logiciel qui a son propre jeux de signaux, son code” “Si un homme est véritablement impliqué dans une religion et qu'il construit sa vie autour d'elle, il vaut mieux pour lui qu'il demeure fidèle à son type de logiciel. Mais un type comme moi, qui aime jouer avec les logiciels, eh bien, il pourra passer d'un code à l'autre” ( p.54).

“Le seul mythe qui vaille la peine qu'on y réfléchisse dans un futur proche, c'est celui concernant la planète – non pas la ville et ses habitants-, mais toute la population de la planète” (p.73).

“Le mythe est le rêve de la société (...) alors que le rêve est le mythe individuel” (p.84).

"Le but ultime de la quête n'est ni l'extase, ni la libération. C'est la sagesse et la faculté de servir autrui. C'est l'une des nombreuses distinctions entre un personnage célèbre et un héros, car le premier vit uniquement pour lui-même tandis que le second s'efforce de sauver la société” (p.13).

Campbell ne considérait pas le mythe comme une quête de sens, mais comme “l'expérience de la vie” pour nous permettre de nous sentir davantage vivants : “Vous-même avez un sens parce que vous êtes là. Nous sommes si occupés à agir pour atteindre un but extérieur que nous oublions la valeur intérieure, ce ravissement d'être en vie et d'en avoir conscience.” (p.28 ).

Dans l'union d'un couple, particulièrement l'union symbolisée par un rite quelle que soit sa forme, “deux ne font qu'un, ils sont devenus une seule chair (...) les deux ne font véritablement qu'une seule personne” (p.30). L'union amoureuse dès lors possède véritablement un pouvoir alchimique, car elle “consiste à sacrifier son égo à une relation qui transforme deux individus en un seul” (p.31).

“La mythologie s'applique à tous les stades de la vie. Elle est présente dans toutes les cérémonies d'initiation, lorsque l'endant devient adulte ou lorsque le célibataire entre dans la vie matrimoniale. Tous les rituels relèvent de la mythologie. Ils symbolisent notre passage d'un rôle à l'autre, l'abandon de l'ancien et l'acceptation du nouveau, l'engagement au sein d'une nouvelle profession” (pp.39-40).
Locked